DRY JANUARY, UN MOIS SANS ALCOOL POUR COMMENCER L'ANNÉE DU BON PIED !

DRY JANUARY, UN MOIS SANS ALCOOL POUR COMMENCER L'ANNÉE DU BON PIED !

Qui dit mois de janvier dit… Dry January !

Ce défi, lancé en 2013 par Alcohol Change UK, a commencé avec Emily Robinson, une employée de l’association. En janvier 2011, Robinson a cessé de boire de l'alcool pour se préparer à son premier semi-marathon, qui avait lieu le mois suivant. Après un mois sans alcool, elle a remarqué qu'elle avait perdu du poids, dormait mieux et avait plus d'énergie.

Lors de sa première édition, le Dry January comptait 4 000 participants. L’association a lancé la campagne dans le but principal de collecter des fonds pour la sensibilisation sur la consommation excessive d'alcool et ses traitements. Aujourd’hui, c’est plusieurs millions d’inscrits à travers le monde entier et est notamment envisagé par 35% des Français ! (source BVA)

KEZAKO

S’abstenir de consommer de l’alcool pendant un mois pour une vraie détox après les fêtes, mais pas que ! Le Dry January nous pousse également à nous interroger sur nos habitudes de consommation d'alcool. Pourquoi est-ce que nous choisissons de prendre de l'alcool dans certaines situations ? Sommes nous nécessairement obligés de suivre le mouvement si tout le monde choisi de prendre un verre de vin ou un cocktail alcoolisé au moment de l'apéritif ? L'objectif est d’inciter à boire moins, à appréhender nos comportement de consommation et constater à quel point nous nous sentons bien à la fin du mois.

LES BIENFAITS D'UN MOIS SANS ALCOOL

Le Dry January, en plus d’être une super idée pour faire une pause après les (petits) excès des fêtes, a de nombreux bienfaits (source Birmingham Gastroenterology) :

Une meilleure qualité de sommeil : si l’alcool à tendance à “faire dormir”, à trop fortes quantité (plus de deux verres), il exacerbe certains troubles, comme l’apnée du sommeil et diminue la qualité du sommeil de 39,2 %. La réduction de la consommation d'alcool permet de mieux se reposer, ce qui améliore notre énergie, la concentration et la productivité.

Une meilleure digestion et un foie détoxifié : aident à réduire les inflammations induites par l'alcool.

La perte de poids : L'alcool peut entraîner une prise de poids en empêchant le corps de brûler les graisses, en contribuant à la consommation de sucre et de féculents et en provoquant des envies d'aliments riches en graisses. L’alcool est également calorique ! Un verre de 5 cl de gin contient 132,5 kcal. En économisant les calories contenues dans les boissons alcoolisées, il n'est pas surprenant que de nombreuses personnes perdent du poids pendant cette période. Outre le déficit calorique, de nombreuses personnes utilisent leur regain d'énergie pour mettre en œuvre d'autres résolutions du Nouvel An, comme faire plus de sport !

Une meilleure hydratation : l'alcool est l'une des substances les plus déshydratantes que vous puissiez introduire dans votre corps. En le supprimant de votre vie quotidienne, vous pouvez commencer à voir les avantages comme une énergie accrue et une peau plus belle. En outre, lorsque vous ne prenez pas de boisson alcoolisée, il est plus probable que vous choisissiez une boisson plus hydratante à la place.

Réduction du risque de certains cancers, d'accidents vasculaires cérébraux et de maladies cardiaques : Une consommation réduite d'alcool réduit également le risque de certains cancers tels que le cancer du sein, d'accidents vasculaires cérébraux et de maladies cardiaques.

Le Dry January a également des effets positifs sur toute l’année ! En effet, il semblerait que la participation au Dry January permette de "réinitialiser" sa relation avec l'alcool, une prise de recul qui a un impact sur le reste de l’année. Le fait de ne pas boire pendant 31 jours nous montre que nous n'avons pas besoin d'alcool pour nous amuser, nous détendre ou avoir des relations sociales. “Six à huit mois après le Dry January, la proportion de participants ayant une consommation d'alcool nocive a diminué d'environ 50 %” (source : BBC). Une étude menée par l'université du Sussex a révélé que, six mois après le mois du Dry January, plus de 70 % des personnes qui se sont lancées dans l'aventure avec l'application Try Dry continuent de boire de manière plus saine.

ON BOIT QUOI SANS ALCOOL ALORS ?

Bien sur qu’il y a les jus de fruits, les sodas, les mocktails ou bien juste de l’eau. Mais comment on fait lorsqu’on est le premier à avoir fini son verre qu’on a trop vite siroté ou qu’on ne veut pas des calories et des trop grosse quantité de sucre ? Le Dry January c’est aussi le moment de faire preuve de curiosité pour trouver des alternatives sympas et aller découvrir le monde des spiritueux sans alcool ! Chez OSCO, nous avons eu à coeur de réenchanter l’univers de l’apéritif sans alcool, avec des créations originales. Vous pourrez vous faire plaisir avec l’Original et le Rouge Ardent, tout en tenant votre challenge !

Et surtout n’oubliez pas, le Dry January c’est chacun son rythme ! Vous avez le droit de faire ce challenge sur 31 jours, sur quelques semaines, seulement quelques jours, plusieurs fois dans l’année… Le but est de trouver votre équilibre avant tout !

 

Précédent Suivant

Laisser un commentaire

Les commentaires seront approuvés avant d'être publiés